NOTE D'INTENTION (FR)

Tombées littéralement sous le charme des courts-métrages d'animation de Lotte, et séduites par la finesse et la souplesse du mouvement, les musiciennes ont été réunies par le désir de donner au public la chance de découvrir ou de revoir les oeuvres de Lotte Reiniger, véritables petits bijoux du cinéma d'animation.

 

L'idée musicale première du duo est de traduire musicalement la magie, le fantastique et la féerie créés par Lotte Reiniger. Proposant une instrumentation délicate et contrastée, Christine Ott et sa comparse donne ainsi une couleur spécifique à chaque film, avec le souci d'échapper au piège facile de l'illustration sonore.

 

Cette création musicale toute en dentelles se joue entre improvisation et écriture : une musique subtile et aérienne mêlant étroitement les sonorités du piano et des cordes aux sons inclassables des Ondes Martenot avec parfois une expression aussi angoissante que surprenante.

 

 
 
INTENTION NOTE (EN)

The musicians literally felt under the spell of Lottie’s animated short films and were seduced by its delicacy and motion fluidity and that is why they decided to work together in the aim of giving the opportunity to people to discover or rediscover Lotte Reiniger’s master pieces, real little gems of animated movies.

 

The first musical idea of Christine Ott was to musically translate the magic, the fantastic and the enchantment created by Lotte Reiniger. Thus she gave a specific color to each movie by offering a fine and contrasted instrumentation, making sure to avoid falling in the trap of sound illustration.

 

This very fine musical creation is a mix of improvisation and written music: a subtle and ethereal music closely combining the sounds of the piano and cords to the unclassifiable sounds of the Ondes Martenot which sometimes give both an agonizing and surprising expression.

 

 
 
christine ott lotte reiniger

Christine Ott

Passionnée par les Ondes Martenot, instrument rare et inclassable, Christine Ott a participé comme ondiste à une multitude d'expériences, de la musique contemporaine à l'opéra, en passant par la musique de film, l'improvisation, la poésie et le théâtre, la danse, la chanson française ou le rock. Elle accompagne notamment Yann Tiersen en tournée pendant de nombreuses années.

Forgée musicalement par de nombreuses collaborations, elle s'oriente vers la composition avec son premier album, "Solitude Nomade" en 2007, puis signe en 2011 sa première création de bande originale avec le film "La fin du silence" de Roland Edzard.

En 2012 elle créée son premier ciné-concert sur le film Tabou de Murnau.

 

 

 

Passionate about playing the piano and the Ondes Martenot, a very rare and unclassifiable instrument, Christine Ott took part, as an Ondes Martenot musician, in a multitude of events going from contemporary music to opera, through movie soundtracks, improvisation, poetry and theatre plays, dance, French songs, or rock music. She notably toured with Yann Tiersen for many years.

Musically inspired by numerous musical collaborations, she started to compose with her first album, “Solitude Nomade”, in 2007, and then signed her first movie soundtrack creation with the film “La Fin du Silence” by Roland Edzard in 2011.

In 2012 she created her first cine-concert on the movie “Tabu” by Murnau.

Anne-Irène Kempf

Issue d'une formation classique en violon aux conservatoires de Metz puis Strasbourg, Anne-Irène Kempf choisit l'alto en 1992 et obtient les Médailles d'or d'alto, d'écriture et de musique de chambre au conservatoire de Strasbourg.

Son parcours musical est ponctué de rencontres enrichissantes qui lui ont permis de forger sa personnalité d'interprète et de pédagogue ; parmi elles, Denis Dercourt, Pierre-Henri Xuereb et Michel Michalakakos, ainsi que le compositeur Ahmed Essyad.

Elle se produit en soliste et dans plusieurs formations de musique de chambre, notamment en duo avec le pianiste Hervé Schaal ou au sein de l'ensemble Médicis. D'une curiosité insatiable, elle joue également de l'alto baroque, de la viole d'amour et de la darbouka.

 

 

 

After following a classical training in violin at the music academy of Metz and then of Strasbourg, Anne-Irène Kempf chose to play the viola in 1992 and won the gold medal of viola, music writing and chamber music at the music academy of Strasbourg.

Over her musical path she got to meet some special people who contributed to make her be the interpreter and teacher she can be. One can mention, amongst others, Denis Dercourt, Pierre-Henri Xuereb and Michel Michalakakos, as well as the composer Ahmed Essyad.

She performs as a solo artist and in chamber music groups, notably in duet with the pianist Hervé Schaal or with the ensemble Médicis. With her insatiable curiosity, she also plays the baroque viola, the viola d’amore and the darbouka.

"Lotte, mon amour", Contes & Légendes par Lotte Reiniger, musique composée par Christine Ott, arrangée et interprétée en duo avec Anne-Irène Kempf ou en trio avec Katia Jacob / Son : Grégoire Galichet, Raphaël Seguin / Crédits photographiques : Jean-Pierre Rosenkranz & Gregoire Galichet / Communication : Mathieu Gabry / Production : Mimiladoré / Merci à Mylène Lipp-De Moya, Frédéric Nortier, Sherley Freudenreich, Benoit Lesieux, David Bouchard, Julie Schertzer, Joël Issele, Merci à toute l'équipe du festival du film français à Tübingen (Andrea Bachmann, Christopher Buchholz, Hasan Ugur et Florian Bauer) et à Evamarie Blattner, Merci à l'équipe du festival Augenblick & Alsace Cinemas, en particulier Stéphanie Dalfeur, Milène Ehrhart et Pascal Hachard.

Merci à Jean Verne, conseiller du pôle spectacle vivant de la DRAC Alsace,

et à Valérie Bach, conseillère du département Musiques actuelles et Arts de la piste de la ville de Strasbourg pour avoir soutenu le projet.